1/

Côte de Brouilly

« A tout labeur, tout honneur : en bas, quarante vendangeurs avaient la meilleure table, servie d’omelettes, de veau, de poules, de cochon, et arrosée de ce vin qui, comme les plus beaux rubis, garde claire, aux lumières, sa sanguine et franche couleur. »

Colette, au sujet des Côte de Brouilly (Le Fanal bleu)

Publicités

2 réponses à “1/

  1. Ah mince ! Je pensais avoir un coup à boire chaque jour de décembre.
    Le premier blog en vinorama, ça l’aurait fait grave 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s